Les négociations pour la COP29 devraient être attribuées à Christophe Béchu

Par La rédaction de Deklic , le 15 janvier 2024 — transition écologique - 3 minutes de lecture
Christophe Béchu

Christophe Béchu devant l’Élysée, le 12 janvier 2024, Crédit photo : Ludovic MARIN/AFP

Le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu a obtenu de s’occuper des négociations sur le climat pour la COP29 après en avoir discuté avec le ministre de l’Économie, une répartition qui doit encore être confirmée par Matignon, ont indiqué samedi 13 janvier 2024 à l’AFP leurs cabinets respectifs.

Les discussions pour les COP, les conférences de l’ONU sur le climat, avaient été confiées dans le précédent gouvernement à la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. Mais Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, a récupéré le portefeuille de l’énergie à la faveur du récent remaniement. 

Des décrets d’attribution doivent clarifier dans les jours à venir la répartition des tâches entre les divers ministères. 

La question de savoir qui représentera la France dans les négociations pour la COP29 prévue en novembre prochain à Bakou, en Azerbaïdjan, a été discutée entre les équipes de Bruno Le Maire et Christophe Béchu et elles se sont mises d’accord vendredi soir pour que cette mission revienne à ce dernier, a rapporté le Figaro

En attente de la décision finale de Matignon

Le cabinet de Christophe Béchu a confirmé cette information en précisant que les décrets d’attribution sont en cours de rédaction et que la décision finale revient à Matignon. Le cabinet de Bruno Le Maire a aussi confirmé « la discussion entre les deux ministres et leur entente sur ce sujet ». 

Le ministre de l’Économie « a déjà des négociations internationales lourdes à mener sur la zone euro et sur la fiscalité internationale », a indiqué son cabinet. « Ce sera bien sûr au Premier ministre de confirmer lors des décrets d’attribution », a-t-il ajouté.

La tutelle de la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), administration clé, reste aussi à déterminer.

La COP28 aux Émirats arabes unis fin 2023 a abouti à un accord historique ouvrant la voie à l’abandon progressif des énergies fossiles, principales causes du réchauffement climatique. Le financement de la transition hors des énergies fossiles, notamment dans les pays en développement, sera une des 
priorités de la COP29.

(Avec AFP)

À lire aussi :

Remaniement : l’énergie ne dépendra plus du ministère de l’Écologie mais de l’Économie

COP 29 : un sommet pour le climat présidé par le vétéran du pétrole Mukhtar Babayev, les ONG inquiètes !

La rédaction de Deklic

Biographie à compléter

Voir les publications de l'auteur