Et si vous partagiez l’électricité que vous produisez avec vos voisins ? 

Par Gaëlle Coudert , le 30 novembre 2023 — transition écologique - 3 minutes de lecture
Panneaux solaires

Des panneaux solaires sur une maison individuelle en Haute Loire, Crédit photo : Laure Boyer/Hans Lucas via AFP

C’est possible notamment en passant par la constitution d’une AMEP, ou « Association pour la Mutualisation d’une Énergie de Proximité ».

Une première AMEP a été mise en place en 2022 à Simiane-Collongue (Bouches-du-Rhône), lorsqu’un habitant a décidé de donner le surplus d’électricité produite grâce aux panneaux solaires installés sur son toit à ses voisins. « Sur notre terrasse nous avons des vignes, comme il y en a trop pour notre consommation, on donne du raisin aux voisins. C’est une habitude, on ne penserait jamais à leur vendre. Donc on s’est dit : pourquoi ne ferait-on pas pareil pour l’électricité ? » a confié Christophe Brun à France Inter. Ainsi, l’électricité produite part dans le réseau, et Enedis, le gestionnaire déduit l’énergie offerte des factures des voisins du donateur (permettant une réduction d’environ 10 % de leurs factures). Christophe Brun donne également de l’électricité à un ESAT des alentours.

Essaimer les AMEP

Les cinq habitants de Simiane-Collongue se sont inspirés des AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) pour créer la première AMEP. Et leur intiative ne s’arrête pas là, puisque depuis la création, ils ont à cœur d’essaimer leur projet afin que d’autres AMEP émergent ailleurs en France ! À ce jour, près d’une vingtaine d’AMEP sont ainsi répertoriées sur la carte interactive créée par le Réseau des AMEP. Le Réseau des AMEP est géré par la première AMEP montée par Christophe et ses voisins et chaque mois un webinaire est organisé pour permettre aux personnes intéressées par cette structuration en AMEP de le faire, grâce aux informations partagées par les premiers.

Une AMEP peut être toute communauté qui réunit d’un côté des petits producteurs d’électricité verte et de l’autre côté des consommateurs d’électricité situés dans un périmètre maximum de 2 km. Le réseau a mis en place quatre valeurs clé, listées sur son site internet : le lien social (chaque AMEP contribue au lien social de proximité), l’éducation à l’énergie (chaque AMEP participe au développement de la connaissance de l’énergie, et du concept des AMEP), la gratuité (l’énergie d’origine renouvelable est partagée gratuitement entre voisins et le donc à des associations ou des foyers en situation de précarité énergétique est encouragé) et la sobriété (le partage d’énergie verte s’inscrit dans une recherche de limitation de ses consommations d’énergie à ce qui est nécessaire).

Ainsi au-delà des économies d’énergie, les défenseurs de ce projet local soulignent son intérêt également social. « Depuis qu’on donne l’électricité, certains voisins nous apportent des œufs, de la confiture, des cerises… On se connaît mieux, et ça favorise l’entente entre voisins », confiait Christophe Brun à France Inter.

Pour aller plus loin : 

Coup de projecteur sur les capteurs solaires thermiques

Installation de panneaux solaires : panorama des aides disponibles

Gaëlle Coudert

Ancienne avocate parisienne reconvertie en journaliste basée dans les Pyrénées-Atlantiques, Gaëlle s’est spécialisée sur les sujets liés à l'écologie. Elle a cofondé le magazine basque Horizon(s), a été rédactrice en chef d'ID, l’Info Durable et rédige aujourd’hui des articles pour divers médias engagés dont Deklic. Ses passions : le sport (surf, yoga, randonnée) et la musique (guitariste et chanteuse du groupe Txango)

Voir les publications de l'auteur