Décroissance : cinq personnalités à suivre sur le sujet

Par Gaëlle Coudert , le 28 février 2024 — transition écologique - 4 minutes de lecture
Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici, en 2023, Crédit photo : Magali Cohen/Hans Lucas via AFP

Alors que la sixième limite planétaire vient d’être franchie, la décroissance, qui s’oppose à la croissance illimitée de nos sociétés consuméristes, apparait, pour beaucoup, comme une alternative, voire la seule alternative, pour préserver la planète. Ce terme apparu dans les années 70, fait depuis couler beaucoup d’encre. On a sélectionné quelques-unes des personnalités à suivre qui défendent la décroissance pour mieux se saisir du concept.

Jean-Marc Jancovici

Cet ingénieur polytechnicien français de 62 ans est l’un des défenseurs de la décroissance que l’on connait le mieux. Il est enseignant à l’école des Mines Paris Tech, fondateur entre autres de Carbone 4, un cabinet de conseil spécialiste des bilans carbone, et de The Shift Projectthink tank qui œuvre pour lutter contre le réchauffement climatique. Il est également membre du Haut Conseil pour le Climat, auteur et conférencier. La bande dessinée Le monde sans fin, que Jean-Marc Jancovici a écrite avec Christophe Blain s’est vendue à plus de 500 000 exemplaires. Ils y évoquent l’urgence climatique actuelle et l’impact de l’homme sur son environnement, au travers notamment de l’essor des énergies fossiles. Jean-Marc Jancovici, fervent défenseur de l’environnement est parfois critiqué par des chercheurs ou militants écologistes pour sa position pronucléaire.

📺 À visionner pour en savoir plus : la conférence de Jean-Marc Jancovici à Sciences-Po en 2019, « CO2 ou PIB, il faut choisir ». 

Timothée Parrique

Le Monde l’a baptisé le « showman » de la décroissance. À seulement 34 ans, cet économiste spécialiste de la décroissance cumule les interviews, les conférences et les milliers de followers sur les réseaux sociaux. Le docteur en économie, aujourd’hui chercheur à la faculté d’économie et de gestion de l’université de Lund en Suède a consacré sa thèse (« The political economy of degrowth », 2019) au sujet de la décroissance et a publié son premier livre, tiré à plus de 30 000 exemplaires, Ralentir ou périr : l’économie de la décroissance,en 2022. 

📚 À lire pour en savoir plus : Ralentir ou périr : l’économie de la décroissance, Timothée Parrique, Éditions du Seuil, 2022

Serge Latouche

Cet économiste français, professeur émérite de l’université Paris-Sud, né en 1940, est considéré comme l’un des principaux théoriciens de la décroissance en France. Pour lui, pour préserver la planète et l’homme, il faut remettre en cause le capitalisme, la société de consommation et plus généralement ce qu’il appelle le « totalitarisme économique ». Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet, notamment, Petit traité de la décroissance sereine, en 2007. Ces mots employés dans un article du Monde diplomatique résument sa pensée : « C’est donc à la décroissance qu’il faut travailler : à une société fondée sur la qualité plutôt que sur la quantité, sur la coopération plutôt que la compétition, à une humanité libérée de l’économisme se donnant la justice sociale comme objectif ».

📰 À lire pour en savoir plus : l’article de Serge Latouche publié en 2003 dans Le Monde Diplomatique, Pour une société de décroissance

Agnès Sinaï

Agnès Sinaï, journaliste, essayiste, enseignante (elle enseigne à Sciences Po un cours sur l’économie de la décroissance), et fondatrice, en 2011 de l’Institut Momentum, un réseau de réflexion sur les politiques de l’Anthropocène, les effondrements et la décroissance. Elle a écrit plusieurs ouvrages, notamment Sauver la Terre, co-écrit avec Yves Cochet (Fayard, 2003) ou Petit traité de résilience locale (avec Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Hugo Carton, ECLM éditions, 2015).

🎙 À écouter : l’émission de France CultureLa décroissance, scénario pour une transition écologique réussie dont elle était l’une des invitées.

Vincent Liegey

Vincent Liegey est ingénieur, chercheur, essayiste et conférencier.  Né en 1979 à Besançon, il vit aujourd’hui à Budapest. Il est le cofondateur de Cargonomia, centre logistique de distribution de nourriture locale et bio à Budapest, au moyen de vélos cargos construits sur place, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Décroissance, Fake or not ?, et intervient régulièrement sur la question de la décroissance. 

📰 À lire : son article Éloge de la décroissance, paru en 2021 dans Le Monde Diplomatique

À lire aussi :

La sixième limite planétaire est franchie

Discours de politique générale de Gabriel Attal : et l’écologie dans tout ça ?

Gaëlle Coudert

Ancienne avocate parisienne reconvertie en journaliste basée dans les Pyrénées-Atlantiques, Gaëlle s’est spécialisée sur les sujets liés à l'écologie. Elle a cofondé le magazine basque Horizon(s), a été rédactrice en chef d'ID, l’Info Durable et rédige aujourd’hui des articles pour divers médias engagés dont Deklic. Ses passions : le sport (surf, yoga, randonnée) et la musique (guitariste et chanteuse du groupe Txango)

Voir les publications de l'auteur