Le gouvernement lance une concertation sur les éoliennes en mer

Par La rédaction de Deklic , le 2 octobre 2023 — transition écologique - 3 minutes de lecture
Éoliennes au large de Belle-Île

Éoliennes au large de Belle-Île, Credit : Philippe Dannic/SIPA

L’objet de cette concertation qui démarrera au mois de novembre est de débattre sur les zones où installer des éoliennes en mer, sur les quatre façades maritimes de la France. 

Le gouvernement va lancer en novembre 2023 une concertation de six mois portant sur « les quatre façades maritimes de la France », afin de déterminer les zones de développement possibles de l’énergie éolienne en mer, a confirmé vendredi la ministre de la Transition énergétique.

« Je vais lancer prochainement un grand débat public qui associera tous ceux qui utilisent la mer, les pêcheurs, les touristes, les collectivités locales, et évidemment les opérateurs d’énergies renouvelables pour déterminer quels sont les meilleurs endroits pour installer » des champs éoliens, a déclaré Agnès Pannier-Runacher lors d’une visite du champ éolien situé au large de Saint-Brieuc.

Définir une cartographie

Cette concertation groupée, qui doit être menée par la Commission nationale du débat public (CNDP), doit aboutir à « une cartographie des zones propices à nos futurs parcs sur les quatre façades » maritimes de la métropole : mer du Nord, Manche, Atlantique et Méditerranée. L’objectif du gouvernement est de « faire en sorte qu’on puisse (…) conjuguer [les champs éoliens] avec des pratiques de pêche », a indiqué la ministre.

À l’issue du débat public, le ministère prévoit le lancement d’un appel d’offres pour l’installation de parcs éoliens en mer « pouvant atteindre au total jusqu’à 10 gigawatts » et qui pourra être lancé « d’ici à la fin 2024 », selon la ministre.

Le lancement de cette vaste concertation avait été dévoilé par Emmanuel Macron lundi lors de son annonce de la planification écologique. Le gouvernement estime que le groupement va permettre de gagner deux ans sur le plan administratif par rapport à des procédures séparées.

La puissance installée en éolien maritime en France atteignait 1 gigawatt au 31 mars 2023, selon les données du ministère de la Transition écologique. Une douzaine projets sont d’ores et déjà prévus en Méditerranée, sur l’Atlantique, la Manche et la Mer du Nord, pour une puissance totale de 6,3 GW, selon le site du gouvernement www.eoliennesenmer.fr 

Au total, les engagements de l’État sont de disposer de quelque 18 GW d’électricité éolienne d’ici 2035 et 40 GW en 2050. « Je crois qu’il faut assumer de dire que la France a pris du retard ces dernières années », a reconnu la ministre vendredi. « L’ambition que je porte avec le président de la République, c’est à terme d’avoir une cinquantaine de champs éoliens marins en France », a-t-elle ajouté.

(Avec AFP)

À lire aussi :

Les commandes d’éoliennes en hausse : un record pour un premier semestre

Décryptage : comment fonctionne une éolienne ?

Soyez dans le vent 🍃 :

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter de Deklic en cliquant ici

La rédaction de Deklic

Biographie à compléter

Voir les publications de l'auteur