Leasing social : 25 000 voitures électriques disponibles et déjà 80 000 pré-inscrits 

Par La rédaction de Deklic , le 8 janvier 2024 — transition écologique - 3 minutes de lecture
Leasing social

La Citroën e-C4 sera l’une des voitures éligibles au dispositif de leasing social, Crédit photo : Gauthier Bedrignans /Hans Lucas via AFP

Un total de 80 000 personnes ont déjà demandé des informations pour bénéficier d’une voiture électrique à prix réduit dans le cadre du « leasing social », pour 25 000 voitures disponibles cette année, a indiqué lundi 8 janvier 2024 la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

« Aujourd’hui, 80 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme pour demander à être recontactées, ce que nous avons fait, a déclaré la ministre sur France InfoNous avions effectivement réservé 25 000 véhicules et je peux vous dire que j’ai recontacté les constructeurs », a-t-elle précisé.

Le ministère de la Transition énergétique a précisé que ces personnes s’étaient pré-inscrites sur la plateforme mon-leasing-électrique.gouv.fr pour recevoir des informations, sans signer de commande ferme.

Pour que les foyers les plus modestes aient accès à l’électrique, l’État a lancé en décembre 2023 un dispositif de location avec option d’achat (LOA) à moins de 100 euros pour les citadines, et 150 euros pour les familiales (hors assurance et entretien). Ce dispositif est ouvert dans un premier temps aux « actifs gros rouleurs » (qui roulent plus de 8000 kilomètres par an ou habitent à plus de 15 km de leur lieu de travail). Sans apport initial, la location est prévue pour trois ans, renouvelables une fois. L’État finance chaque location à hauteur de 13 000 euros.

Cette LOA sera ouverte à terme à la moitié des ménages les plus modestes, dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 15 400 euros.

Les offres des constructeurs

Les constructeurs ont déjà lancé des offres à prix cassés sur des voitures avec des autonomies les limitant aux trajets du quotidien. Renault brade sa petite Twingo électrique (fabriquée en Slovénie) à partir de 40 euros par mois, entretien compris.

Du côté du groupe Stellantis, Citroën annonce sa future ë-C3 à partir de 54 euros, Fiat loue sa petite 500e à partir de 79 euros par mois, et Opel son petit SUV Mokka, fabriqué en France, à 119 euros.

« Stellantis m’a confirmé qu’ils étaient prêts à mettre des véhicules complémentaires si effectivement les Français étaient au rendez-vous de cette promesse », a indiqué Agnès Pannier-Runacher. Le leasing est aussi ouvert aux véhicules d’occasion de moins de trois ans et demi, et au rétrofit qui consiste à électrifier des voitures thermiques : la start-up Lormauto doit livrer à partir du printemps 2024 d’anciennes Twingo.

(Avec AFP)

À lire aussi : 

Automobile : la France s’électrifie

Primes, aides et voies réservées : le point sur les dispositifs du plan covoiturage 2024

La rédaction de Deklic

Biographie à compléter

Voir les publications de l'auteur