Sapin de Noël : offrez lui une seconde vie !

Par Gaëlle Coudert , le 2 janvier 2024 — transition écologique - 5 minutes de lecture
Recyclage sapin

Crédit photo : Emeric Fohlen/NurPhoto via AFP

Les fêtes sont finies et une nouvelle année ouvre la porte à une flopée de nouvelles résolutions écologiques ! Pour bien commencer sur cette lancée, voici quelques indications pour recycler au mieux votre sapin de Noël.

On en parlait il y a peine quelques semaines. Si des alternatives au sapin de Noël classique existent, on comprend les aficionados de Noël qui portent le sapin classique dans leur cœur, et qui restent fidèles à cette solution lors de chaque période de fêtes de fin d’année (soulignons tout de même que le sapin classique peut aussi être plus écologique qu’un sapin réutilisable en plastique, si ce dernier n’est pas utilisé pendant une longue période !). En ce début d’année, il est temps de se séparer de ce sapin naturel. Pour l’anecdote, selon la tradition, il est coutume de retirer toutes les décorations le douzième soir après le 25 décembre, soit entre le 5 et le 6 janvier. Cette période correspond au délai nécessaire aux Rois Mages pour atteindre les maisons et offrir leurs présents d’or, d’encens et de myrrhe, arrivant 12 jours après Noël. Les illuminations décoratives agiraient comme des repères, guidant les Rois Mages vers leur destination. Retirer ces décorations avant cette date serait considéré comme mettre fin prématurément à leur périple. Si vous n’avez encore rien fait, attendez donc samedi et agissez en pensant à l’environnement. Ainsi, ne le déposez oas sur un trottoir, à côté d’une poubelle, ce qui est interdit, mais veillez à utiliser les canaux dédiés ! L’Office National des Forêts (ONF) rappelle également qu’il est interdit de le déposer en forêt, et que malgré ce que l’on peut imaginer, cette pratique n’est pas bonne pour les sols forestiers, qui au contraire, peuvent se trouver asphyxiés et acidifiés du fait des grandes épaisseurs d’aiguilles accumulées.

La solution classique : les points de collecte dédiés 

La grande majorité des municipalités prévoient, après Noël, des points de collecte dédiés où l’on peut venir déposer son sapin après les fêtes. Les municipalités vont ensuite généralement transformer les sapins déposés en broyat qui servira de paillage dans les espaces verts de la ville. À Paris, en 2022/2023, 114 247 sapins ont été déposés dans les 173 points de collecte de la ville, ce qui a permis de produire environ 2500 m3 de broyat. Les Parisiens peuvent consulter le plan interactif sur le site de la ville de Paris pour savoir où se rendre ! Même chose dans les autres villes, direction le site internet de la mairie pour connaitre les points de collecte les plus proches de chez vous. Autre solution similaire : le dépôt en déchetterie. Veillez dans tous les cas à délester votre sapin de toutes ses décorations et évitez le flocage !

La solution originale : contribuer à préserver les dunes en recyclant son sapin

Dans certaines zones côtières, comme sur l’île de Ré ou dans les Landes, des collectes de sapins sont organisées par l’ONF pour lutter contre l’érosion. Les arbres sont ainsi replantés sur les dunes afin de les renforcer durant l’hiver. Des chantiers participatifs sont parfois organisés pour permettre à chacun mettre la main à la pâte !

La solution fait-maison : faire feu de tout bois !

Si vous habitez en maison et avez une cheminée, n’hésitez pas à utiliser le bois de votre sapin pour vous réchauffer ! Veillez cependant à retirer les épines du sapin, car elles peuvent s’enflammer rapidement. Si vous avez un jardin, vous pouvez également décider d’utiliser votre sapin comme broyat : en louant un broyeur, ou en vous renseignant auprès de la mairie de votre ville de résidence pour savoir si des broyages collectifs sont organisés permettant de récupérer son propre broyat. Rappelons que le sapin est trop acide pour être composté, le paillage reste donc la meilleure solution. Vous pouvez ainsi déposer du broyat (voire des branches de votre sapin) au pied de vos plantations et entre les rangs de votre potager pour nourrir les plantes et enrichir le sol.

La solution généreuse : le donner aux chèvres !

Une solution étonnante, mais qui n’en est pas moins bonne ! Les chèvres peuvent aussi se délecter des restes de votre sapin, le saviez-vous ? L’ONF préconise notamment cette solution, parmi d’autres, tout en rappelant que seuls les sapins naturels et non floqués sont concernés. Pour trouver les chèvres et savoir ce qui peut ou non leur être donné, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des bergeries des alentours de votre domicile.

À lire aussi : 

Deklic Kids : le compost, idéal pour réduire les déchets et nourrir les sols !

15 conseils pour un Noël écoresponsable

Gaëlle Coudert

Ancienne avocate parisienne reconvertie en journaliste basée dans les Pyrénées-Atlantiques, Gaëlle s’est spécialisée sur les sujets liés à l'écologie. Elle a cofondé le magazine basque Horizon(s), a été rédactrice en chef d'ID, l’Info Durable et rédige aujourd’hui des articles pour divers médias engagés dont Deklic. Ses passions : le sport (surf, yoga, randonnée) et la musique (guitariste et chanteuse du groupe Txango)

Voir les publications de l'auteur