Tout savoir sur la gestion des déchets en France

Par Anaïs Hollard , le 30 octobre 2023 - 9 minutes de lecture
Bacs de tri sélectif

© Adil Benayache

La gestion des déchets est un enjeu majeur pour la préservation de notre environnement et le bien-être de notre société. En France, celle-ci est soumise à des réglementations strictes et fait l’objet d’une multitude d’initiatives, visant à réduire la production de déchets et à optimiser leur gestion. Mais comment sont gérés ces déchets et quels sont les acteurs de ce processus essentiel ?

La production de déchets en France

En 2020, la France a produit pas moins de 310 millions de tonnes (Mt) de déchets et ordures ménagères, contre 344 Mt en 2018. Ce qui représente tout de même une moyenne de 4,6 tonnes de déchets par habitant1. Cette production massive de déchets comprend une variété de catégories, notamment les déchets ménagers, les déchets industriels, les déchets agricoles et les déchets dangereux.

🏠 Les déchets ménagers, à ne pas confondre avec les biodéchets, représentent une part significative de la production totale de déchets en France. Ils comprennent les déchets alimentaires, les emballages, les textiles usagés, etc.

🏭 Les déchets industriels, produits par les entreprises et les industries, constituent également une part importante des déchets en France. Ces déchets sont variés, allant des déchets de production aux produits chimiques dangereux. Les entreprises sont tenues de gérer ces déchets de manière responsable en respectant les réglementations environnementales en vigueur. Elles doivent souvent faire appel à des prestataires de services spécialisés dans la collecte, le transport et le traitement des déchets industriels.

🚜 Les déchets agricoles, provenant quant à eux principalement de l’agriculture et de l’agroalimentaire, sont une autre composante importante des déchets en France. Ils comprennent les résidus de cultures, les déchets de transformation alimentaire et les produits phytosanitaires périmés. La gestion appropriée de ces déchets est cruciale pour préserver la qualité de l’eau et des sols.

☠️ Enfin, les déchets dangereux, tels que les produits chimiques toxiques, les déchets médicaux et les déchets radioactifs, nécessitent une gestion extrêmement soignée en raison de leur potentiel de nuisance pour la santé humaine et l’environnement.

La France, comme nombre de ses homologues, tend à une gestion de plus en plus responsable de l’ensemble de ses déchets et s’est fixée d’ambitieux objectifs en matière de recyclage et de valorisation. Le pays souhaite par exemple porter le taux de recyclage des déchets non minéraux non dangereux à 65 % d’ici 2025. En 2020, celui-ci était de 54 %1.

1Source : Notre-environnement – Les déchets

Qui est chargé de gérer les déchets ?

La gestion des déchets en France est une responsabilité partagée entre plusieurs acteurs. Au niveau local, les collectivités territoriales sont chargées de collecter et de traiter les déchets ménagers. Elles mettent en place des dispositifs de collecte sélective pour encourager le tri des déchets recyclables, comme le verre, le papier, le plastique et le carton. De plus, elles sont responsables de la collecte des déchets encombrants et des encombrants spécifiques tels que les équipements électriques et électroniques.

Les professionnels et les industries sont tenus de gérer leurs déchets de manière responsable en respectant les réglementations environnementales en vigueur. Elles doivent mettre en place des plans de gestion des déchets et faire appel à des prestataires de services spécialisés dans la collecte, le transport et le traitement des déchets industriels. Certains déchets issus d’activités économiques et dits « assimilés » peuvent toutefois appartenir à la catégorie des déchets ménagers, comme les déchets non dangereux des artisans, commerçants, administrations, etc. Parmi l’ensemble des déchets gérés par les collectivités, environ 80 % proviennent des ménages, et 20 % sont issus d’entreprises ou d’organismes publics2.

L’Ademe joue également un rôle essentiel dans la promotion des bonnes pratiques en matière de gestion des déchets en France. Elle soutient les initiatives visant à réduire la production de déchets et à promouvoir le recyclage. L’Ademe travaille aussi sur des projets de recherche visant à développer des technologies plus propres et plus efficaces pour le traitement des déchets. 

2Source : Vie-publique.fr – Quelle gestion des déchets en France ?

Les biodéchets : la loi évolue

Les biodéchets, tels que les restes de repas ou encore les déchets de jardin, représentent une part importante des déchets en France, et même un tiers d’entre eux, selon l’Ademe. La gestion de ces déchets est devenue un enjeu majeur en matière de lutte contre le gaspillage, mais aussi de pollution des sols et de l’atmosphère. En effet, leur décomposition en décharge est à l’origine d’une forte production de méthane (un gaz à effet de serre potentiellement dangereux pour le climat), mais aussi de lixiviat, riche en métaux lourds. Leur incinération quant à elle s’avère particulièrement néfaste pour la qualité de l’air.

En réponse à cette problématique, la France a adopté la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l’économie circulaire en 2020. À partir du 1er janvier 2024, celle-ci imposera aux producteurs, distributeurs et gros générateurs de biodéchets de prendre leurs dispositions, afin de mettre en place des solutions de collecte séparée et de valorisation des déchets. Les collectivités locales devront également mettre en place des dispositifs de collecte des biodéchets pour les particuliers, qui seront quant à eux tenus de s’astreindre à un tri rigoureux de l’ensemble de leurs déchets organiques.

L’objectif est de réduire le gaspillage alimentaire, de favoriser le compostage des déchets organiques et de promouvoir l’utilisation des biodéchets pour produire de l’énergie, grâce aux installations de méthanisation, à l’origine de biogaz. Cette législation vise à encourager une gestion plus durable des déchets organiques tout en réduisant l’impact environnemental des décharges et en participant à la transition énergétique. 

Les composteurs de cuisine
Exit la poubelle et bienvenue au bac à compost à domicile. ➡️ On vous explique par ici comment fonctionne un composteur de cuisine.

Comment sont traités les déchets ?

En France, les déchets sont traités de différentes manières en fonction de leur nature. Le mode de traitement des déchets comprend plusieurs étapes, notamment la collecte, le tri, le recyclage, la valorisation énergétique et l’élimination.

🚚 La collecte : Les déchets sont collectés par des services de ramassage locaux, qu’il s’agisse de déchets ménagers, industriels ou agricoles. La collecte sélective permet de séparer les matériaux recyclables des déchets destinés à l’incinération ou à l’enfouissement.

🚮 Le tri : Une fois collectés, les déchets sont triés pour séparer les matériaux recyclables, tels que le plastique, le verre et le papier. Le tri sélectif contribue à réduire la quantité de déchets envoyée en décharge.

♻️ Le recyclage : Les matériaux recyclables sont envoyés vers des centres de recyclage où ils sont transformés en nouvelles matières premières. Cela réduit la demande de ressources naturelles et contribue à préserver l’environnement.

La valorisation énergétique : Certains déchets non recyclables, tels que les déchets ménagers résiduels, peuvent être incinérés pour produire de l’énergie. Cette méthode permet de réduire le volume des déchets et de produire de l’électricité ou de la chaleur.

L’élimination : Les déchets non recyclables qui ne sont pas valorisés énergétiquement sont envoyés en décharge. Cependant, la réduction progressive de l’utilisation des décharges est l’un des objectifs de la politique de gestion des déchets en France. Depuis 2007, le recours aux décharges a par ailleurs radicalement reculé, passant de 11,2 à 6,6 millions de tonnes en 20192

À ce jour, « seuls 47% des déchets ménagers sont orientés vers une valorisation matière (ils deviennent de nouvelles matières premières) ou organique (ils sont transformés en compost ou en biogaz pour produire de la chaleur, de l’électricité ou du carburant)2 ».

La gestion des déchets en France est une préoccupation majeure pour l’environnement et la société. La production de déchets est élevée, mais des efforts considérables sont déployés pour organiser leur collecte, les trier, les recycler et les valoriser. La réglementation sur les biodéchets évolue pour encourager une gestion plus responsable de ces déchets, et de nouvelles technologies et pratiques sont mises en place pour réduire l’impact environnemental de la gestion des déchets. La prise de conscience collective de l’importance de réduire, réutiliser et recycler les déchets est essentielle pour préserver notre planète pour les générations futures. Les actions qui visent à améliorer la gestion des déchets permettront à terme de diversifier les sources d’énergie grâce à de nouvelles techniques !

À lire aussi :

Tri obligatoire des déchets biodégradables : ce qui va changer au 1er janvier 2024
Infographie : la quantité de déchets des Français stagne, mais le recyclage progresse
Tout ce que vous devez savoir sur le recyclage

Et, connaissez-vous ces bonnes initiatives ?

💡 La Boîte à Champignons transforme « le roi des biodéchets » en pleurotes
💡 Avec Les Drêcheurs urbains, Benoit crée un « nouvel ingrédient produit durablement en ville » à partir de résidus de bière
💡 Quentin Saieb, fondateur de Hector le Collector : « Les biodéchets sont composés en majorité d’eau, les brûler revient à faire brûler de l’eau… On peut mieux faire »

Anaïs Hollard

Captivée par les sujets liés à l’énergie, Anaïs a longtemps collaboré avec de grands acteurs du secteur, avant de choisir la voie de l’indépendance, en tant que journaliste web. Aujourd’hui, elle continue de délivrer son expertise en matière d’énergie et de transition écologique. Ses passions : la lecture, l’écriture (forcément) et les DIY créatifs !

Voir les publications de l'auteur