Liste de ce qu’on peut mettre dans un composteur

Par Caroline Dusanter , le 3 mai 2024 — engagement écologique, Transition Écologique - 4 minutes de lecture
Compost dans une cuisine

Compost dans une cuisine

Devenu obligatoire en France, le compostage est un excellent moyen de recycler les déchets organiques de votre cuisine. Mais pas toujours facile de savoir qu’y jeter. Voici la liste de ce que vous pouvez mettre dans le composteur et ce qu’il faut exclure. 

La liste de ce que l’on peut mettre dans le composteur 

Le compost permet de laisser les matières organiques se dégrader et peut s’utiliser facilement au jardin. Globalement, on peut y mettre de nombreux éléments d’origine naturelle. C’est parti pour un tour des biodéchets autorisés ! 

Déchets végétaux de cuisine

Les premières choses que vous pouvez ajouter dans le composteur de cuisine sont les déchets alimentaires végétaux à savoir : 

  • Les pelures et épluchures de fruits et légumes ;
  • Marc de café et filtres en papier s’ils sont non traités ; 
  • Le riz et les céréales ((sans huile ni assaisonnement) ;
  • Les restes de thé ;
  • Les fruits et légumes non cuisinés, s’ils ne sont plus consommables. 

⚠️ Attention, cependant selon la technique de compostage utilisée. Petite précaution avec les oignons et l’ail, si vous avez un lombricomposteur, mieux vaut éviter car les vers les détestent. 

Les déchets du jardin 

De la même manière, si vous avez un jardin, vous pouvez y ajouter les déchets liés à l’entretien, à savoir : 

  • Les feuilles mortes
  • Les petites branches et brindilles
  • L’herbe tondue
  • Les fleurs fanées
  • Les restes du potager ou des arbres fruitiers. 
  • ojlknj,

Toutes ces matières végétales sont compostables à condition de ne pas utiliser d’engrais ou de fertilisants chimiques. 

Les autres matières organiques 

Enfin, voici la catégorie fourre-tout de la liste de ce qu’on peut mettre dans le compost : le reste des matières organiques. 😉 Dans votre composteur peuvent entrer : 

  • Les coquilles d’œufs broyées ou écrasées ; 
  • Le papier et le carton non traité (préalablement déchiré en petits morceaux) ; 
  • La sciure de bois ; 
  • La litière végétale des petits animaux herbivores (comme des lapins, hamster, etc.) ; 
  • Les cendres de cheminée. 

Vous pouvez noter la liste sur une feuille A4 à placer au-dessus du bac à compost. Comme cela, vous êtes certains de ne jamais vous tromper. En respectant ces consignes, vous pouvez produire un compost riche et bénéfique pour votre jardin, tout en faisant un pas de plus vers le zéro déchet.

Les déchets à exclure du composteur

Si certaines matières ont tout à fait leur rôle à jouer dans le compost, certaines ne peuvent absolument pas y entrer. Voici la liste des principales choses que vous ne pouvez pas y jeter. 

Les déchets de cuisine à éviter 

On ne peut pas recycler tous les déchets de cuisine. Certains produits ne peuvent pas entrer dans votre compost. C’est le cas de tous les aliments d’origine animales, à savoir :

  • Les viandes et les poissons ; 
  • Les produits laitiers comme le beurre, le fromage. 

En effet, vous risquez de faire face à de mauvaises odeurs mais aussi d’attirer des invités indésirables comme des rats ou des souris. Moyennement sympa, non ?

De la même manière, évitez les restes de plats cuisinés contenant de l’huile ou des épices, qui risquent de mal se décomposer. 

Les déchets de jardin non appropriés

Au jardin, tout n’est pas à garder. Les mauvaises herbes et les plantes malades ou infestées de parasites ne doivent pas être mises dans le compost. Elles doivent partir avec les déchets verts de la commune. 

Les matières non biodégradables ou toxiques

Enfin, cela va de soi mais le compost sert à dégrader les matières biologiques et rien d’autre. Le plastique et les emballages en métaux vont dans la poubelle jaune. Le verre dans le bac à verre et les restes alimentaires non compostables dans le bac d’ordures ménagères. Le tri sélectif, un jeu d’enfant !